TELLING STORIES OF

LOVE

Bébé rgo cette maladie qui nous gâche les 1 er mois de vie.

Bébé rgo cette maladie qui nous gâche les 1 er mois de vie.

 

bébé rgo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Photo de ma puce par Ovasens  Studio

 

Dans cet article ce n’est pas la photographe qui va vous parler mais la maman que je suis.

Je voulais vous parler d’une chose qui m’a beaucoup touchée pendant les 15 mois de vie de ma fille.

Le fameux Rgo reflux gastro œsophagien.

Pourquoi en parler sur mon blog photos car je vois beaucoup de nouveau-né affecté lors de nos séances. Mon vécu me permet aussi de mieux aborder la séance et que votre loulou se sente bien.

Tout commence au 10ème jour de vie de ma puce, maman allaite, ma fille pleurait énormément, les nuits étaient compliquées.  Vous allez me dire « pour un nouveau-né ne pas faire ses nuits à 10 jours c’est normal ». Oui, je l’avoue mais là c’était 24h sur 24h, au sein, dans les bras de maman. Et puis, ce qui m’a interpellée c’est qu’elle recrachait tout par le nez.

Je me suis donc un peu documentée sur le net même beaucoup et j’ai commencé à lire beaucoup de chose sur le Rgo mais tout était assez flou et revenait beaucoup à dire qu’un bébé qui pleure c’est un bébé qui a des coliques ou fait des caprices.

Cela j’ai eu aussi le droit de l’entendre par mes proches ; « tu la couves trop, ton lait est peut être pas bon (là je rigole toute seule), tu devrais la laisser pleurer ça lui fera les poumons.

Bon je suis têtue, ma fille recrache toujours le lait par le nez, je ne lâche pas et là le combat avec les médecins commence.

Le 1 er médecin me dit de tirer mon lait et de lui mètre une cuillère de petit pots d’haricot dans son biberon. Je le regarde avec de gros yeux et repart en me disant que je ne le ferai pas.

Les jours passent et rien ne s’améliore. Elle passe ses journées à pleurer au bras. Elle ne veut pas de l’écharpe de portage, les tétés deviennent laborieuses car il faut savoir que le lait maternel se digère en 15 min et qu’il a un effet calmant sur l’acide qui remonte mais à force d’être au sein son estomac n’avait pas le temps de se reposer. Je teste beaucoup de chose ; eau de chaud, fleurs d’oranger, probiotique homéopathie toujours aucun résultat je suis à bout, épuisée. Les douches, le ménage etc… tout ce fait en 5 sec…même mon grand garçon, j’ai l’impression de ne plus avoir de temps pour lui. Nous qui étions très fusionnel le temps nous manque et cela m’attriste.

 

3 semaines se passent, nous voyons un 1 er ostéopathe et toujours rien, même pire.

Entre deux j’ai vu un médecin qui a mis ma puce sous Inexium et polysilane  mais toujours aucune amélioration elle passe son temps à pleurer, seuls mes bras et la position inclinée la calme un peu, les siestes sont très très rare 15 min toute les 2 heures.

Nous lui faisont faire sa séance photos nouveau-né ; un vrai désastre 5h de pleure, nous avons abandonné et j’ai su plus tard pourquoi une position allongée lui faisait trop mal.

Ce qui me permet maintenant pour mes séances de bien adapter les poses

Arriver à ses 1 mois, mon trésor fait un malaise vagale. J’ai cru que mon monde s’écroulait, elle est devenue inconsciente dans mes bras, une vrai poupée de chiffon

Nous avons passé 1 semaine à l’hôpital la pire semaine de ma vie

Piqure à longueur de journée dans les bras, les pieds, la tête, le coup et j’en passe…

Je me sentais juste impuissante mais je tenais pour elle.

En rentrant à la maison, j’ai continué mes recherches sur le rgo. J’avais donc deux possibilités, soit son clapé était immature soit cela pouvait provenir d’une allergie alimentaire.

Etant toujours allaiter je commence à moi faire des évictions pour essayer de trouver.

J’étais une grosse consommatrice de lait environs 2 bol par jours.

J’ai donc tout stoppé et effectivement en 1 semaine j’ai vu une amélioration.

Je suis donc retournée chez mon médecin pour lui en parler et reprendre de l’inexuim pour ma puce.

La seule chose que ce médecin m’a répondu est de la passer au lait industriel avec un épaississant. Dans le cas contraire, il ne me donnerait plus son traitement, j’ai refusé.

Soit disant qu’un bébé allaité ne pouvait pas être intolérant au lactose et bas si j’ai même trouvé bizarre d’entendre cela

 

Bref je continue ma puce a maintenant 6 mois toujours sous inexuim et gaviscon et toujours avec les lolos de mamans comme elle le dit toujours 😉

Je fais une éviction totale pas de fromage de lait, de saucisson , de certains gâteaux car nous sommes dans une société ou le lactose est présent partout. Elle commence à mieux dormir 23h 4h du matin toujours dans mes bras mais au moins, elle dort.

En rentrant de vacances, nous tentons un nouveau ostéopathe. J’aurais mieux fait de me casser une jambe ce jours là.

Fini les nuits, elle se réveille toutes les 30 min en hurlant

Elle n’arrivait plus à atteindre la phase de sommeil profond et cela a duré jusqu’à ses 21 mois.

A 8 mois j’ai enfin trouvé une médecin au top   qui a bien voulu me croire et me dire que oui elle pouvait être intolérante. Elle m’a envoyée vers un très bon pédiatre allergologue qui a confirmé enfin son intolérance .

Son alimentation a été diversifiée à ses 9 mois en DME.

Et le reflux est partit à ses 15 mois. On a enfin pu dire adieu à l’inexieum

Elle peut à présent manger des gâteaux, du jambon ect sauf tous ce qui contient du lait pour aviser que cela lui donne des reflux

 

A ce jour ma puce est toujours allaitée du haut de ses 3 ans et n’a pas envie de lâcher.

Voila un grand discours pour vous dire et je le dit aussi souvent en séance quand les mamans se confient à moi « faites vous confiance et faites confiance en votre bébé »

Ne laissez jamais aucun médecin mettre fin à votre allaitement. Vous saurez toujours ce qu’il y a de meilleur pour votre enfant.

no comments
Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Menu